Solution des exercices : La chronologie en géologie 3e

Maitrise des connaissances

Exercice 1

Définition des expressions suivantes :
 
$-\ $ Chronologie absolue : c'est un type de datation en géologie qui consiste à établir une estimation de l'âge exact d'un événement, d'une roche ou d'un fossile exprimé en années.
 
$-\ $ Chronologie relative : c'est un type de datation en géologie qui permet de classer dans le temps les objets, les événements ou phénomènes géologiques les uns par rapports aux autres en se basant sur l'ancienneté relative.
 
$-\ $ Fossile stratigraphique : un fossile stratigraphique est une espèce à durée de vie courte (à l'échelle des temps géologiques) et à grande extension géographique, il permet de dater la roche dans laquelle il se trouve et de caractériser une époque géologique délimitée et  limitée dans le temps.

Exercice 2

Affirmation juste $V$ ou fausse $F.$
 
1) Dans un empilement de strates en position normale, les couches situées à la base de la série sont les plus récentes.$\quad F$
 
2) Deux ensembles de couches sédimentaires contenant les mêmes les fossiles stratigraphiques sont de même âge.$\quad V$
 
3) Le carbone 14 permet de donner un âge absolu aux couches sédimentaires qui le contiennent.$\quad V$
 
4) Une faille est toujours antérieure aux ensembles sédimentaires qu'il sépare.$\quad F$

Exercice 3

Nous avons les correspondances suivantes :
 
$$\begin{array}{|ll|}\hline\text{(1)  Datation absolue}&\text{c) Datation au carbone 14}\\ \hline&\text{a) Principe de superposition}\\ \text{(2) Datation relative}&\text{b) Principe d'identité paléontologique}\\ &\text{d) Principe d'intrusion ou de recoupement}\\ \hline\end{array}$$

Exercice 4

Dans le tableau ci-dessous nous associons chaque mot à sa définition.
 
$$\begin{array}{|l|l|}\hline\text{Colonne 1}&\text{Colonne 2}\\ \hline\text{1- Principe de}&\text{b- Les failles, les plis, les chevauchements}\\ \quad\text{recoupement}&\quad\text{sont postérieurs aux couches qu’ils affectent}\\ \hline\text{2- Principe de}&\text{c- Une couche est plus ancienne que celle qui}\\ \quad\text{superposition}&\quad\text{la recouvre dans une série sédimentaire} \\ \hline\text{3- Principe d`identité}&\text{d- Un ensemble de strates qui contient le}\\ \quad\text{paléontologique}&\quad\text{même type de fossiles est de même âge}\\ \hline\text{4- Secondaire}&\text{a- Ere des grands reptiles (Dinosaures)}\\ \hline\end{array}$$

Compétences méthodologiques

Exercice 1

Le document ci-dessous représente une coupe géologique.

 

 

Énumérons la succession des événements qui sont visibles sur cette coupe : 
 
$-\ $ dépôt des terrains sédimentaires 1, 2, 3, 4 et 5
 
$-\ $ plissement
 
$-\ $ mise en place du granite
 
$-\ $ métamorphisme.
 
$-\ $ dépôt des terrains sédimentaires 11 et 12

Exercice 2

Le document ci-dessous représente une coupe géologique simplifiée d'une région.

 

 

En appliquant les principes de la chronologie relative nous allons établir une chronologie de la mise en place :
 
1) de la roche sédimentaire $D$ par rapport aux autres roches sédimentaires $A\;,\ B\;,\ C$
 
En effet, d'après le principe de superposition, toute couche sédimentaire située en dessous d'une autre est considérée comme plus ancienne.
 
Or, $D$ se situe en dessous des autres roches sédimentaires $A\;,\ B$ et $C.$
 
Donc, par rapport aux autres roches sédimentaires ($A\;,\ B$ et $C$), $\ D$ est la plus ancienne.
 
2) du pluton granitique $E$ par rapport aux roches sédimentaires $D\;,\ C$ et $B.$
 
toute structure ou formation géologique qui est recoupée par une autre est antérieure à celle qui la recoupe.
 
En effet, d'après le principe de recoupement, toute structure ou formation géologique qui recoupe une autre structure géologique est postérieur à la structure qu'elle recoupe.
 
Or, le pluton granitique $E$ recoupe les roches sédimentaires $D$ et $C$ donc il est plus récent que les roches $D$ et $C.$
 
De plus, le pluton granitique $E$ ne recoupant pas la roche sédimentaire $B$ alors, il est plus ancien que $B.$
 
En résumé : $E$ est plus récent que les roches $D$ et $C$ mais plus ancien que la roche $B.$
 
3) de la faille $F$ par rapport aux roches $E\;,\ D\;,\ C\;,\ B$ et $A$
 
La faille $F$ traversant les roches sédimentaires $E\;,\ D\;,\ C$ et $B$ alors, d'après le principe de recoupement, elle est plus récente que les roches $E\;,\ D\;,\ C$ et $B.$
 
Par contre, la faille $F$ ne traversant pas la roche $A$ alors, elle est plus ancienne que cette roche.
 
En résumé : $F$ est plus récente que les roches $E\;,\ D\;,\ C$ et $B$ ; mais plus ancienne que la roche $A.$

Exercice 3


 

 

Parmi les quatre événements géologiques suivants : faille, plissement, surface d'érosion, dépôt de calcaires et grès, quatre élèves $A\;,\ B\;,\ C$ et $D$ indiquent celui qui est le plus ancien.
 
Élève $A$ : La faille est la plus ancienne.
 
Élève $B$ : Le plissement est plus ancien
 
Élève $C$ : La surface d'érosion est plus ancienne
 
Élève $D$ : Le dépôt de calcaire et de grès est plus ancien.
 
 
L'élève $C$ a raison.
 
En effet, nous constatons d'abord que la surface d'érosion est située sous la couche de calcaires et de grès.
Donc, d'après le principe de superposition, la formation de la surface d'érosion est antérieure au dépôt de la couche de calcaire et de grès. 
 
Ensuite, d'après le principe de recoupement, la faille est postérieure à cette surface d'érosion puisqu'elle la traverse.
 
Enfin, le plissement a lieu après la superposition des couches  de calcaires à rudistes, de la surface d'érosion, de dépôts fluvio-lacustres et de la couche de calcaires et de grès. Donc, la formation de la surface d'érosion est plus ancienne que l'apparition du plissement.
 
Ainsi, la formation de la surface d'érosion est l'événement le plus ancien car, antérieur à la faille, au plissement et aux dépôt de calcaires et de grès.
 
Contribution :
 
Pour l'élève $A$, sa réponse est fausse.
 
En effet, comme la faille recoupe les couches de calcaires à rudistes, de dépôts fluvio-lacustres, de calcaires et de grès,
de calcaires et molasse et la surface d'érosion alors, d'après le principe de recoupement, elle est postérieure à la formation de ces terrains.
 
Pour l'élève $B$, sa réponse est fausse.
 
En effet, la phase de plissement s'est produite après la superposition des couches  de calcaires à rudistes, de la surface d'érosion, de dépôts fluvio-lacustres et de la couche de calcaires et de grès.
Donc, le plissement est postérieur à la formation de ces couches.
 
Pour l'élève $D$, sa réponse est fausse.
 
En effet, on remarque que le dépôt de calcaire et de grès couvre les dépôts fluvio-lacustres qui couvrent la surface d'érosion.
Donc, d'après le principe de superposition, le dépôt de calcaire et de grès est plus récent que que la formation de la surface d'érosion.
 
 
 
Niveau: 
Classe: 
Auteur: 
Ndèye Ndiaye

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.